dimanche 5 décembre 2010

La "fonction Cloud Computing" de l'entreprise

Résumé :   
Dans l'écosystème des systèmes d'information fondamentalement renouvelé par le Cloud Computing, la direction des systèmes d'information (DSI) doit passer d'un comportement opérationnel à un esprit entrepreneurial.  Pour maintenir une contribution notable à la production de valeur de la firme, certaines DSI pourraient se transformer en  « fonction Cloud Computing » de l'entreprise.

L'article en cinq mouvements de pensée :
  1. Le Cloud Computing relance la problématique entre faire et faire-faire
  2. Pour le DSI, d’une une posture managériale vers un esprit entrepreneurial
  3. Des nouveaux entrants dans les SI d’entreprise : les services numériques grand public
  4. Faire tourner l’usine numérique mais également se positionner dans la chaîne de valeur numérique
  5. Pour les utilisateurs de la génération Y (GenY), la DSI, un acteur Cloud Computing comme les autres ?
Auteur : Tru Dô-Khac
Date de première publication : 6 décembre 2010
Support de première publication : CIO-Online
Régime d'utilisation : Code la propriété intellectuelle, France

Mots clefs thématiques :
Cloud Computing, génération Y, CIGREF

Intelligence collective :CIGREF

Références :
[1] "A l'occasion des ses quarante ans, le CIGREF met le cap sur l'entreprise numérique", CIGREF, Communiqué de presse, 14 octobre 2010.
[2] "Une gouvernance différenciée pour le Cloud Computing", CIO-online, 

Commentaires :
Pour commenter cet article et partager les commentaires, je vous invite sur un terrain neutre, ouvert et de confiance, les "Discussion "sur Linkedin. Laissez moi vous suggérer le groupe Re Invent IT (pour les francophones).

Autre lieu d'échange, la page intitulée  1977, synthèse sur la fonction "contrôle réseaux" du site Histoire CIGREF publié par le CIGREF.

Mardi 22 février 2011
Vers une fonction Cloud Computing de l’Entreprise ? 
 
A l’heure où les systèmes d’information deviennent des systèmes numériques, le rapprochement de cette description d’une « fonction contrôle réseaux » avec l’emploi métier Expert Réseaux /Télécoms décrit dans l’édition 2000 de Nomenclature [1] donne un éclairage sur l’amplitude de la transformation à venir des directions de systèmes d’information (DSI). 
 
En 1970, -une époque où Orange Business Services s’appelait PTT-, la fonction « Contrôle réseaux » tire sa légitimité de sa technicité. 30 ans après on mesure le chemin parcouru par cette fonction en contemplant la description de l’emploi métier Expert Réseaux/Télécoms . 
 
 Bien que classé dans la famille « Assistance technique interne », cet « expert » tient clairement un rôle managérial : sur son domaine d’expertise, il « conduit les études de définition, intervient dans le choix des opérateurs, informe sur l’état de l’art, conseille dans les projets utilisant les réseaux, conduit des actions d’audit pour vérifier l’adéquation de la solution,… » 
 
Notre ouvrage « La fonction Télécom de l’entreprise – Re-engineering et Métiers » (Masson, 1997) éclairait cette transformation en énonçant 
 
« L’explosion présente et future des réseaux de télécommunications confirme la contribution de la fonction Télécom à la performance globale de l’entreprise, de la PME aux grands groupes internationaux. Cependant, au moment même où la fonction Télécom voit son importance accrue et reconnue au sein de l’entreprise, elle découvre la menace de se voir remplacer. Les directions générales sont partagées entre deux camps dont les credo respectifs se formulent de façon symétrique : 
  • « les systèmes de communication sont un facteur de différenciation trop important pour les confier à l’extérieur » 
  • « la maîtrise et la gestion des technologies de télécommunications requièrent un niveau de compétence trop élevé pour les garder en interne ». 
Face à ces opportunités et menaces, la fonction Télécom doit se repositionner. Issue de la technique, elle devient gestionnaire. Comme une entreprise, elle doit identifier les besoins de ses « clients » que sont les utilisateurs des télécommunications et des réseaux, leur proposer des solutions appelées systèmes de communication. Elle doit en assurer le développement, l’intégration et le déploiement des différents composants, maîtriser leur production, organiser le service « après-vente » (…). 
 
En trente ans, la fonction Télécom a évolué d’un rôle technique à un rôle de gestionnaire. 
 
 A l’heure de l’explosion du Cloud Computing, quelle pourrait être son positionnement pour devenir la « fonction Cloud Computing de l’entreprise » ? Quelle serait alors l’évolution sa tutelle, la DSI ? Entrepreneur ? 
 
[1] Référentiel des emplois-métiers des systèmes d’information publié régulièrement par le CIGREF
Lien direct vers l'article sur CIO-online


La DSI, "fonction Cloud Computing" de l'entreprise



Note :  Dô-Khac Decision, un cabinet de conseil indépendant en gouvernance de SI et de l'innovation, propose de vous accompagner pour tirer le meilleur parti des offres Cloud Computing..

Trophée innovation numérique 2015

Le Trophée IT Innovation Forum catégorie Enterprise Mobility / Collaboratif a été décerné à l'innovation frugale Personal MOOC par le vote des quelques 200 membres du Club des Responsables d'Infrastructure et de Production (CRIP) lors de l'IT Innovation Forum du 27 janvier.
Communiqué sur le site de Dô-Khac Decision