dimanche 14 novembre 2010

Maîtrise d'usage, une notion innovante

Avec le développement des architectures SOA et du Cloud, les questions de propriété intellectuelle accèdent au niveau de la stratégie informatique. Elles devraient accélérer l’adoption de la notion de maîtrise d’usage (MUE) et la  mutation du modèle MOA-MOE en MOA-MOE-MUE.

L'article en cinq mouvements de pensée
  1. Le modèle MOA-MOE, une pratique institutionnalisée dans la gestion des SI en France
  2. Une conjecture d’une origine du modèle MOA-MOE
  3. Le professeur des universités Michel Germain, précurseur probable de l’importation de la notion de maîtrise d’usage (MUE) dans deux domaines particuliers du SI, les projets intranet et les projets internet
  4. Un cumul de changements dans le contexte général des SI en 2010 : Open Source, web 2.0,...
  5. Un facteur déterminant pour la généralisation de la notion de MUE à l’ensemble du SI : l'innovation et la propriété intellectuelle

    Auteur : Tru Dô-Khac
    Date de première publication : 23 août 2010
    Support de première publication : CIO-Online
    Régime d'utilisation : Code de la propriété intellectuelle, France


    Mots clefs thématiques :
    MOA-MOE, propriété intellectuelle, maîtrise d'usage, relations SI, innovation, 

    Intelligence collective
    CIGREF, Germain M., Délégation aux Usages Internet

    Références :
    [1]Mutation du modèle MOA-MOE, Tru Dô-Khac, Bestpractice-Systèmes d’information, N°44, 2010.
    [2] Nomenclature 2009- Les emplois-métiers du SI dans les grandes entreprises, CIGREF, 2009
    [3] Parties prenantes du système d’information : pour un nouveau regard sur la maîtrise d’œuvre et la maîtrise d’ouvrage , CIGREF, 2003
    [4] Management des nouvelles technologies et e-transformation, Michel Germain, éd. Economica, 2006
    [5] Le Portail des Métiers de l’Internet, Délégation aux usages de l’Internet, 2009


    Note du 6 novembre 2018
    Cet article vulgarise des travaux à caractère académique qui ont été nominés à un prix organisé conjointement par l'association professionnelle Ae-SCM et l'association académique AIM.
    "Nos travaux de recherche sur le modèle MOA/MOE nominés au prix Ae-SCM/AIM 2010"

    Enquête "collaborative"
    Avec vos réponses, cette enquête « collaborative » nourrit l’intelligence collective de l’écosystème numérique : les statistiques, mises à jour en temps réel, sont communiquées immédiatement à la fin du questionnaire au répondant sans obligation d’enregistrement ; également, elles font l’objet d’états récurrents (publication différée avec le seuil de 40 réponses); à tout moment, tout répondant ou simple visiteur peut en suivre la construction, apprécier la pertinence et émettre des analyses.

    Enquête "Open Survey N°2 : 12 questions pour apprécier la pertinence du modèle MOA-MOE"

    Commentaires :
    Pour commenter cet article, vous pouvez au choix :
    Mise à jour du 18 avril 2019
    L'article est reproduit sur le Répertoire de l'Entreprise numérique créative. Les intertitres ont été rajoutés. Le lien vers la publication sur CIO Online est maintenu (cf Publication d'article de concert)



    La Maîtrise d'usage, une notion innovante

    Avec le développement des architectures SOA et du Cloud, les questions de propriété intellectuelle accèdent au niveau de la stratégie informatique. Elles devraient accélérer l'adoption de la notion de maîtrise d'usage (MUE) et la mutation du modèle MOA-MOE en MOA-MOE-MUE.


    Probablement issu de la loi MOP, un dispositif législatif pour les constructions publiques promulgué en 1985 [1], le modèle Maîtrise d'Ouvrage / Maîtrise d'Oeuvre, dit « MOA-MOE » est largement utilisé dans la gestion des systèmes d'information des entreprises françaises. Ainsi, « Nomenclature 2009 » [2], le référentiel des métiers de l'informatique publié par le CIGREF retient parmi une trentaine d'emplois-métiers, les emplois-métiers de « Chef de Projet Maîtrise d'Ouvrage » et « Chef de Projet Maîtrise d'Oeuvre ».

    MOA-MOE, une pratique intitutionnalisée
    Depuis 20 ans que ce modèle rend de bons et loyaux services, son fondement n'a pas été remis en cause et les difficultés soulevées dans la pratique ont trouvé leurs solutions. Ainsi, une étude du CIGREF de 2003 [3] indique « un clivage entre maîtrise d'ouvrage et maîtrise d'oeuvre », une « approche difficilement transposable à l'international » et « un modèle unique de représentation ».

    Face à ces difficultés, le CIGREF conseille quelques mesures : l'institution d'un « arbitre », la mise en place de « processus de coopération entre acteurs », la reconnaissance de la « différence entre rôles et acteurs », et enfin la « distinction entre la maîtrise d'ouvrage et les utilisateurs finals».

    Si cette dernière mesure n'est pas indispensable pour des systèmes d'information d'une direction métier à usage interne, elle devient en revanche critique pour les sites internet à usage commercial (web 1.0) où le propriétaire du site n'est pas l'usager du site. Et effectivement, c'est dans la mise en oeuvre de technologies web 1.0 que l'on peut relever une notion encore largement méconnue dans les autres domaines du SI, celle de maîtrise d'usage (MUE).

    Notion de maîtrise d'usage
    Utilisée en aménagement du territoire, cette notion avait été avancée notamment dans un ouvrage publié en 2006 adressant les leviers de l'intranet dans les projets de transformation des entreprises : le management de ces projets est articulé avec la trilogie maîtrise d'ouvrage, maîtrise d'oeuvre et maîtrise d'usage [4]. Puis elle avait été capitalisée par Le Portail des Métiers de l'Internet qui actualise la maîtrise d'usage en deux métiers, l'Ergonome et le Spécialiste de l'accessibilité numérique [5].

    Le développement cumulé de l'opensource, des technologies Internet à usage social (web 2.0), du SOA et du Cloud devrait provoquer sa généralisation à l'ensemble du système d'information.

    Innovation dans les SI et propriété intellectuelle
    Déjà moteur de l'opensource, les arbitrages de propriété intellectuelle (PI) deviennent incontournables avec des technologies internet à usage social (web 2.0), des applications réalisées par assemblage de briques logicielles (SOA) et de services applicatifs (Cloud).

    Dans les années 80, la PI allait de soi pour les développements sous-traités par les entreprises utilisatrices à des sociétés de services et d'ingénierie en informatique (SSII) : ces dernières fournissaient un travail, -l’œuvre- ; à la recette des programmes, la propriété (intellectuelle) du résultat de l’œuvre, -la propriété de l'ouvrage-, était naturellement transférée à l'entreprise utilisatrice qui devenait le maître «de» l'ouvrage...

    Avec les nouvelles offres qui touchent l'infrastructure des SI et en interpelle la gouvernance, la PI devient une question stratégique d'autant plus que l'innovation est devenue depuis la crise un avantage concurrentiel.

    Malheureusement, le modèle MOA-MOE qui structure la gouvernance des SI ne fait pas apparaître une séparation entre la propriété d'un SI et son usage et, dès lors, n'invite pas à adresser la propriété intellectuelle au niveau stratégique.

    Chef de projet Maîtrise d'usage
    Faire apparaître la MUE au coté de la MOA et de la MOE pourrait être opportun pour adresser méthodiquement les problématiques de la propriété intellectuelle des systèmes d'information. La définition de l'emploi-métier « Chef de Projet Maîtrise d'Usage » dans la prochaine version de Nomenclature et du métier « Responsable MUE » dans Le Portail des Métiers de l'Internet pourrait marquer cette prise de conscience.

    Références
    [1]Mutation du modèle MOA-MOE, Tru Dô-Khac, Bestpractice-Systèmes d'information, N°44, 2010.
    [2]Nomenclature 2009- Les emplois-métiers du SI dans les grandes entreprises, CIGREF, 2009
    [3]Parties prenantes du système d'information : pour un nouveau regard sur la maîtrise d'oeuvre et la maîtrise d'ouvrage, CIGREF, 2003
    [4]Management des nouvelles technologies et e-transformation, Michel Germain, éd. Economica, 2006
    [5] Le Portail des Métiers de l'Internet, Délégation aux usages de l'Internet, 2009




    Note du 12 avril 2015  
    Instituer une famille de régimes numériques avec le Design Management "MOA MOE MUA"

    Note du 22 mai 2014
    Sortie de la version beta d'un MOOC-pitch intitulé "Instituer un Chef de projet Maîtrise d'usage en vue de l'Internet des Objets". Le MOOC-pitch est associé à un article sur Le Cercle les Echos également intitulé "Instituer un Chef de projet Maîtrise d'usage en vue de l'Internet des Objets"

    MOOC-pitch sur l'Entreprise Numérique Créative
    Article sur Le Cercle Les Echos

    Note du 28 mars 2014
    Pour aider les entreprises à renouveler leur gouvernance de système d'information pour adresser le numérique, le cabinet de conseil indépendant Dô-Khac Decision lance "IT Regime Management - la gouvernance numérique d'entreprise", une série de MOOC-pitchs.
    Cette série adressera notamment les avantages à aménager le modèle maitrise d'ouvrage/maîtrise d’œuvre avec la notion de maîtrise d'usage.
    Annonce de la série de MOOC-pitchs sur le site de Dô-Khac Decision.

    Trophée innovation numérique 2015

    Le Trophée IT Innovation Forum catégorie Enterprise Mobility / Collaboratif a été décerné à l'innovation frugale Personal MOOC par le vote des quelques 200 membres du Club des Responsables d'Infrastructure et de Production (CRIP) lors de l'IT Innovation Forum du 27 janvier.
    Communiqué sur le site de Dô-Khac Decision