vendredi 21 février 2020

Les soft skills, leviers pour l'entreprise sociétale et environnementale

Pour réaliser sa transformation sociétale et environnementale, l'entreprise doit accélérer les softs skills de l'ensemble de ses collaborateurs.

Article en cinq mouvements de pensée 
  1. Deux vagues de transformation
  2. Impacts sur les RH 
  3. Compétences RH attendues par les entreprises
  4. Soft skills 
  5. Accélérateurs de soft skills 


Sortie officielle : Tru Dô-Khac, 21 février 2020

Références  :
    Autres références

    Régime d'utilisation :
    • Texte intégral en accès libre, gracieux et immédiat : sur ce site
    • Reproduction permanente ou temporaire sur réseau social/intranet d'entreprise ou d'association professionnelle : sous conditions commerciales (contact : Dô-Khac Decision)
    • Autre cas : déterminés par le Code de la propriété intellectuelle, notamment L 122-5.
    Libre : pas de déclaration préalable de données à caractère personnel
    Gracieux : pas de contribution financière demandée
    Immédiat : un simple clic 
     
    Les soft skills, des leviers pour l'entreprise sociétale et environnementale

    Pour réussir sa transformation sociétale et environnementale, l'entreprise doit accélérer les softs skills de l'ensemble de ses collaborateurs.

    Selon wikipedia, le terme de soft skills serait né début des années 70 dans les manuels d'instruction de l'armée américaine [1]. En ce début des années 2020, il semble que les soft skills reviennent sur l'agenda des dirigeants des entreprises et administrations françaises.

    Deux vagues de transformation
    En 2015, un développement sans précédent des technologies numériques a créé à des logiques de croissance et d'innovation en disruption, une loyauté entre acteurs économiques inédite, une action publique transformée et une société en mouvement [2]. Face à ce nouveau paradigme,  les entreprises ont engagé leur transformation numérique.
    En 2020, des nouvelles forces, sociales, économiques et environnementales, l'invitent à se transformer en entreprise sociétale et environnementale. Tout en répondant aux attentes de ses actionnaires en matières de dividendes, l'entreprise doit abandonner l'idée que les ressources de la planète sont illimitées, échapper à la dictature des rapports financiers trimestriels, garder en mémoire que sa prospérité dépend de celle des populations et territoires où elle intervient, veiller à son utilité pour l’ensemble de ses parties-prenantes, actionnaires, mais aussi clients, salariés, fournisseurs, consommateurs, futurs professionnels,...[3]

    Impacts sur les RH
    Pour répondre à la première transformation, les directions des systèmes d'information des entreprises étaient en première ligne : il fallait mettre en œuvre les technologies numériques au profit de l'entreprise.
    Pour la seconde transformation, c'est l'ensemble des collaborateurs de l'entreprise qui sont concernés : il faut renouveler et entretenir des échanges constants, comprendre et interagir non seulement avec la hiérarchie et les collègues mais aussi avec l'ensemble des parties prenantes.

    Compétences RH attendues par les entreprises
    Au-delà de l'exploitation efficace des technologies, les dirigeants attendent de leurs collaborateurs qu'ils innovent en créant de nouveaux produits et services, techniques et solutions. Ces derniers devront prendre en compte les interdépendances, le court terme et le long terme. Ils devront faire converger des intérêts opposés, trouver des solutions pratiques aux dilemmes et aux conflits. Responsables et responsabilisés, ils devront placer la collaboration mutuellement profitable au-dessus de l'avantage particulier et la durabilité sociale, au-dessus du gain à court terme [4].

    Pour répondre à ces attentes, les collaborateurs devront être en capacité de remettre en question le statu quo, collaborer avec les autres et penser alternativement. Ils devront développer leur curiosité, leur imagination, et leur créativité ; respectant les valeurs et attitudes d'autrui, ils devront composer avec des comportements culturels étrangers, faire preuve de résilience face aux échecs, s'autoréguler face aux idées potentiellement dangereuses pour la société et l'environnement.

    Soft skills
    Dans une perspective de développement de compétences, il s'agit moins de savoirs et de savoir-faire que de savoir-être, que l'on désigne également par soft skills [5]. Ces soft skills peuvent être acquis par l'expérience et lors de sessions de formation, en présentiel ou en ligne, ou des simulations heutagogiques dont la pertinence repose sur des retours d'expérience de projets emblématiques [6].

    Accélérateurs de soft skills
    Mais on assiste à l'émergence d'outils innovants qui permettent d'accélérer la pratique des soft skills dans les opérations, "on the job". Ainsi pour adopter une pensée design, on peut utiliser un design canvas [7], pour mobiliser le collaboratif, un digital workspace, et pour éveiller l'empathie ou la solidarité, ce sera des packs de cartes à jouer au design original [8].


    [1]Wikipedia/Soft skills  https://en.wikipedia.org/wiki/Soft_skills
    [2] Entreprise numérique : une définition fruit de l'intelligence collective nationale, lundi 9 février 2015, L'entreprise numérique créative
    [3] Colloque AX - HEC Alumni : vers l'engagement sociétal de l'entreprise, 23/11/2019, Tru Do-Khac, Association des anciens élèves de l'Ecole Polytechnique
    [3] Transformative competencies for 2030, OECD Learning Compass 2030, OECD, 2019 : "Creating new value, reconciling tensions and dilemmas, and taking responsibility."
    [4] Soft skills : une approche ontologique, 18 février 2020, Gouvernance numérique de l'entreprise créative
    [5] Pivot Supply method : study case N°1, L'entreprise numérique créative, 4 août 2019
    [6] Trois business ontologies pour l'entreprise numérique (MOOC-Pitch), L'entreprise numérique créative, 27 août 2015
    [7]Des packs d'agile games pour accélérer les softs skills, Tru Do-Khac, Gouvernance numérique de l'entreprise créative, 22 octobre 2019




      Trophée innovation numérique 2015

      Le Trophée IT Innovation Forum catégorie Enterprise Mobility / Collaboratif a été décerné à l'innovation frugale Personal MOOC par le vote des quelques 200 membres du Club des Responsables d'Infrastructure et de Production (CRIP) lors de l'IT Innovation Forum du 27 janvier.
      Communiqué sur le site de Dô-Khac Decision