mardi 31 janvier 2012

Des régimes relationnels pour un système d'information efficace

Longtemps, l’efficacité et l’efficience de l'informatique d'entreprise ont été assurées par un régime relationnel dit "maîtrise d’ouvrage/maîtrise d’œuvre" (MOA-MOE) et par la mise en processus des activités de gestion informatique. Mais en entreprise numérique, pour préserver l'efficacité des systèmes d’information, il faudra instituer des régimes relationnels alternatifs au régime MOA-MOE.

L'article en cinq mouvements de pensée : 
  1. Les référentiels SI, un savoir-faire et des copyrights proposés aux prestataires informatiques
  2. Pour l'efficience du système d'information, des référentiels SI anglo-saxons orientés processus
  3. Pour l'efficacité du système d'information dans un rôle de support aux métiers, le régime relationnel Maîtrise d'ouvrage-Maîtrise d’œuvre
  4. En entreprise numérique, des nouveaux rôles pour la Direction des Systèmes d'Information (DSI)
  5. En entreprise numérique, un impératif d'instituer des régimes relationnels entre les Directions Métiers et la DSI qui soient alternatifs au régime MOA-MOE

Auteur : Tru Dô-Khac
Sortie officielle : Le Cercle Les Echos, 31 janvier 2012
Régime d'utilisation : Code de la propriété intellectuelle, France

Note de l'auteur :

Mots clefs thématique
MOA-MOE, régime de gouvernance SI, référentiels SI

Intelligence collective :  
Drucker P.

Références :
[1] "Négoce de savoir-faire informatique", Tru Dô-Khac, 3 janvier 2012, Le Cercle Les Échos.
[2] ITIL® is a registered trade mark of the Cabinet Office.
[3] ISACA. www.isaca.org.
[4] Press release Nov 19. 2001, Pittsburgh. "Carnegie Mellon launches system to rate IT-enabled outsourcing services providers with support from Satyam Computer Services Ltd., Accenture and others".
[5] "Efficiency is doing things right; effectiveness is doing the right things." Peter Drucker (1909-2005).
[6] "Des relations SI pour faire les bonnes choses", Tru Dô-Khac, Le Monde Informatique, 29 août 2011.
[7] "Mutation du modèle MOA-MOE", Tru Dô-Khac, Bestpactices Systèmes d'Information N°44, 12 avril 2010.




Des régimes relationnels pour un système d’information efficace

Longtemps, l’efficacité et l’efficience de l'informatique d'entreprise ont été assurées par un régime relationnel dit "maîtrise d’ouvrage/maîtrise d’œuvre" (MOA-MOE) et par la mise en processus des activités de gestion informatique. Mais en entreprise numérique, pour préserver l'efficacité des systèmes d’information, il faudra instituer des régimes relationnels alternatifs au régime MOA-MOE

L’efficience des systèmes d’information est assurée par la mise en œuvre de collection de processus éprouvés et décrits dans les référentiels de gestion de systèmes d’information ("référentiels SI").

Une histoire méconnue des référentiels SI
Désignés également par "Best Practices" dans les brochures marketing des prestataires, les "référentiels SI" sont des publications dont la large diffusion en France est le résultat d’une stratégie d’affaires initialisée au début des années 2000 [1].

En ces années, une poignée d’entreprises internationales dominent de leur savoir-faire le marché des prestations informatiques. Opérant globalement, ces entreprises aux marques prestigieuses mettent en œuvre des méthodes qui ont été éprouvées depuis plusieurs années sur le marché américain et qu’elles protègent jalousement par le secret des affaires et le copyright. Pour leurs concurrents opérant localement et n’ayant pas la surface financière pour investir dans le développement et la promotion d’une méthode, il s’agit de trouver une alternative.

Or, outre-Manche, un ensemble d’ouvrages repérés par la marque ITIL® [2] connaît déjà un certain engouement : écrits par le Central Computer and Telecommunications Agency, ces ouvrages sont considérés par les prestataires informatiques anglais comme un guide pour répondre aux standards qualité demandés par les centrales d’achat du gouvernement britannique. En outre, leur gestion a été transférée depuis peu à l’Office Government of Commerce (OGC), une entité gouvernementale poussant au développement international des "Best Practices" ITIL.

Pour certains prestataires français désireux de trouver une réplique face à aux acteurs "world class", se ranger sous la bannière ITIL est une opportunité.

L’efficience des systèmes d'information par les processus
Et bientôt, dans la percée des ouvrages ITIL, d’autres auteurs s'y engagent avec des ouvrages de leurs crus. Alors que les ouvrages ITIL, inspirés par la politique de l’OGC de soutien de l'industrie anglaise des services informatiques, sont organisés selon une segmentation de l’offre (conseil, bureau d’études, ingénierie, maintenance), les ouvrages Cobit, écrits par une association internationale d’audit informatique [3], sont orientés vers le contrôle de coûts informatiques. Quant aux ouvrages eSCM [4], écrits sur commande par une SSII indienne pour promouvoir l’offshore, ils sont tournés vers l’approvisionnement informatique.

Si ces ouvrages reflètent la personnalité ou les intensions business propres à leurs auteurs, ils s'inspirent tous de la mouvance du reengineering des années 90 et partagent entre eux la caractéristique intrinsèque de décrire des collections de processus orchestrés vers le "delivery". En mettant en œuvre leurs préconisations, une Direction de Systèmes d’Information (DSI) se donne une organisation pour faire bien les choses, c’est-à-dire délivrer "on time" et "on budget" une solution conforme aux spécifications exprimées par la Direction Métier et à moindre coût.

Des régimes relationnels pour l’efficacité des SI en entreprise numérique
Dès lors efficiente, cette DSI doit veiller à être efficace, c’est-à-dire entretenir de bonnes relations avec ses "clients" les Directions Métiers en vue de faire ensemble les bonnes choses pour l'entreprise [5][6]. Ainsi, dans les entreprises françaises, un régime relationnel entre les Directions Métiers et une DSI s’est progressivement dégagé au point de devenir un "modèle" de référence : c’est le modèle Maîtrise d’ouvrage/Maîtrise d’œuvre (MOA-MOE). En l'espèce, lors d’une automatisation des activités d’une Direction Métiers, la DSI porte la "Maîtrise d’œuvre" des systèmes d’information qu’elle délivre à la Direction Métier, la "Maîtrise d’ouvrage".

Avec le développement de l’entreprise numérique, deux autres types d’opération apparaissent.

Le premier concerne les produits de l’entreprise qu’il faut équiper de fonctionnalités numériques. C’est par exemple la voiture connectée. Le second concerne des opérations en rupture, qui se rencontrent notamment chez les purs players numériques : il s’agit de créer de nouveaux modèles d’affaires numériques, par exemple en alliant les systèmes d’information à des propriétés littéraires et artistiques.

Pour ces opérations d’un type nouveau, la DSI doit alors sortir de son rôle de simple fournisseur ; dans certains cas, elle se confond même avec l’entreprise ; pour préserver son efficacité et confirmer son image d'entité au service de l'ensemble des fonctions de l'entreprise, la DSI devra trouver des régimes relationnels alternatifs au modèle MOA-MOE [7].



[1] "Négoce de savoir-faire", Tru Dô-Khac, 3 janvier 2012, Le Cercle Les Échos.
[2] ITIL® is a registered trade mark of the Cabinet Office.
[3] ISACA. www.isaca.org.
[4] Press release Nov 19. 2001, Pittsburgh. "Carnegie Mellon launches system to rate IT-enabled outsourcing services providers with support from Satyam Computer Services, Ltd Accenture and others".
[5] "Efficiency is doing things right; effectiveness is doing the right things." Peter Drucker (1909-2005).
[6] "Des relations SI pour faire les bonnes choses", Tru Dô-Khac, Le Monde Informatique, 29 août 2011.
[7] "Mutation du modèle MOA-MOE", Tru Dô-Khac, Bestpactices Systèmes d'Information N°44, 12 avril 2010.

Trophée innovation numérique 2015

Le Trophée IT Innovation Forum catégorie Enterprise Mobility / Collaboratif a été décerné à l'innovation frugale Personal MOOC par le vote des quelques 200 membres du Club des Responsables d'Infrastructure et de Production (CRIP) lors de l'IT Innovation Forum du 27 janvier.
Communiqué sur le site de Dô-Khac Decision